La cause exacte de la survenue d’un fibrome utérin est méconnue à ce jour. On sait cependant que les hormones féminines appelées œstrogènes et progestérone peuvent favoriser la croissance d’un fibrome par effet direct ou indirect. En effet, il est désormais admis que le déséquilibre hormonal entre le taux de progestérone et le taux d’œstrogènes peut entraîner l’apparition ou le développement d’un fibrome. Outre le facteur hormonal, plusieurs autres facteurs ont été identifiés. Les causes du fibrome utérin sont multi-factorielles. Des études scientifiques ont permis d’identifier plusieurs facteurs prédisposant à cette maladie.

FACTEURS DE VIGILANCE

AGE

Toutes les femmes en âge de procréer peuvent avoir des fibromes utérins. Cependant, c’est autour de 30 ans que les femmes sont le plus souvent confrontées à cette maladie. Une femme sur 4, entre 40 et 50 ans, souffre de fibromes utérins et pratiquement 1 sur 2 après 50 ans.

ETHNIE

Les femmes originaires d’Afrique et des Antilles développent des fibromes à un âge plus jeune que la moyenne et sont sujettes à un taux de récidive plus important : plus de 50% contre 10-25% pour les autres femmes.

ANTÉCÉDENTS FAMILIAUX ET HÉRÉDITÉ 

Il existe une prédisposition familiale au fibrome utérin. Le risque de souffrir de fibromes est estimé à plus de 40% pour une femme, dont la mère, la sœur, la tante ou la grand-mère ont souffert de fibromes.

Menstruations précoces

La précocité des premières règles peut favoriser la survenue d’un fibrome utérin, chez les femmes ayant eu leurs premières règles avant 12 ans.

Nulliparité

L’absence d’enfant et l’infertilité semblent favoriser la croissance des  fibromes utérins.

Indice de masse corporelle élevé et obésité

La surcharge pondérale peut être responsable de la survenue d’un fibrome utérin.