23 Mai
  • By admin4138
  • Cause in

PRISE DE DÉCISION MÉDICALE PARTAGÉE

L’association Fibrome Info France est en cours d’élaboration, en collaboration avec l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France et les hôpitaux de Paris-Assistance publique APHP, d’un outil d’aide à la décision à destination des femmes qui souffrent de fibromes et des médecins. Cet outil d’aide à la décision est une avancée majeure dans la prise en charge du fibrome utérin, tant en ce qui concerne son caractère innovant, que la possibilité donnée à chaque patiente d’être partie prenante de sa prise en charge.

A travers cet outil d’aide à la décision, l’ARS d’Ile-de-France atteste de sa volonté de donner à chaque patiente une place de choix dans son parcours de soins, faisant ainsi de chacune de nous une partenaire digne de confiance dans le binôme formé avec le médecin consulté. Par cet outil d’aide à la décision l’ARS Ile-de-France entend désormais participer activement à l’amélioration de la prise en charge du fibrome utérin et au parcours de santé des femmes qui souffrent de cette affection. L’enjeu essentiel pour nous, association de patientes défendant les intérêts des femmes qui souffrent de fibromes, est d’obtenir une vision globale et non partisane de l’ensemble des traitements faisant partie de l’offre de soins destinée aux femmes atteintes de fibromes. Ceci dans le but de permettre à chaque patiente de participer à la prise de décision et faire des choix éclairés, prenant en compte les bénéfices et les risques des traitements qui lui sont proposés, aussi bien dans le cadre d’un premier traitement, que d’une récidive.

Cet outil d’aide à la décision est incontestablement une belle avancée pour la prise en charge du fibrome utérin et plus globalement pour la santé des femmes. L’association Fibrome Info France salue la volonté de l’ARS Ile- de- France de permettre à travers cet outil d’aide à la décision, au binôme formé par la patientes et son médecin, de prendre des décisions concertées allant dans l’intérêt de chaque patiente. Nous espérons à travers cet outil d’aide à la décision, une diminution des interventions chirurgicales invasives à répétitions, souvent pratiquées sur des patientes nullipares et pouvant entraîner une infertilité ou des complications obstétricales, notamment en cas de synéchies, d’adhérences post-opératoires ou d’utérus devenu multi-cicatriciels. Nous espérons aussi à travers cet outil d’aide à la décision, une réduction de l’errance médicale des patientes en quête de traitements peu invasifs et d’une prise en charge inclusive à l’écoute des attentes des femmes.